Accueil Electronic Arts Accueil Electronic Arts Étudiants Intégration Avantages Actualités Joignez-vous à notre communauté! LinkedIn Instagram Twitter YouTube Trouvez votre carrière Étudiants Intégration Actualités Le monde Trouvez Votre Carriére

Vue de l'intérieur : Katie Scott

Faites la connaissance de Katie Scott, conceptrice de jeu principale et gagnante d’un prix Purpose & Beliefs (Mission et valeurs)

Tout ce que nous faisons chez Electronic Arts vise à inspirer le monde par le jeu. Près de 8 800 employés contribuent au quotidien à la philosophie ludique d’EA en respectant sa mission et ses valeurs : la créativité, l’innovation, la passion, la détermination, l’apprentissage et le travail d’équipe, et ce, afin d’offrir aux joueurs du monde entier des expériences inoubliables et immersives.

Pour poursuivre notre série spéciale qui met à l’honneur les gagnants 2018 des prix Purpose & Beliefs (Mission et valeurs), nous discutons avec Katie Scott, conceptrice de jeu principale, qui a reçu le prix pour l’apprentissage.

1. Pourquoi souhaitiez-vous travailler chez EA?

J'étais certaine qu’une entreprise ayant produit une si longue série de jeux populaires et de qualité saurait m’offrir la structure qui m’aiderait à réussir. Quand vous êtes au début de votre carrière, vous avez besoin de personnes qui sont prêtes à vous guider, en acceptant de manière réaliste ce que vous pouvez faire et en vous aidant à vous perfectionner. Je savais que chez EA, je trouverais plusieurs mentors pour m’encadrer. Bien entendu, j’étais aussi heureuse de travailler à la création de jeux vidéo! J’ai eu la chance de participer à la production de Need for Speed, Battlefield, FIFA et plusieurs autres. J’ai eu la chance de travailler pour les genres les plus variés, et je suis maintenant convaincue que je pourrais participer à la création de n’importe quel jeu.

2. Comment en êtes-vous venue à travailler dans le monde du jeu vidéo?

Toute ma vie, j’ai souhaité devenir conceptrice de jeu. Dès l’instant où j’ai pris une manette dans mes mains, j’ai su que c’était ce que j’avais envie de faire. Quand j’étais petite, j’inventais des niveaux de Super Mario sur papier, avec des crayons à colorier. Mais quand j’ai terminé l’école secondaire et que j’ai commencé à penser sérieusement à une carrière dans l’industrie du jeu vidéo, je ne voyais pas comment cela aurait pu fonctionner. Je n’étais pas particulièrement douée pour les ordinateurs ou les mathématiques, et l’ingénierie ne semblait pas faite pour moi. À l’époque, il n’y avait pas beaucoup d’informations ou de formation relatives aux autres métiers de l’industrie du jeu. En fin de compte, j’ai étudié la photographie et l’écriture, et plusieurs autres choses. Quand je suis arrivée à la fin de la vingtaine, j’ai décidé que je devais essayer de poursuivre mon rêve. À ce moment-là, il y avait de nombreuses formations liées à l'univers du jeu vidéo.

 

 

3. Quel est l'aspect le plus gratifiant de votre métier?

La technologie que nous utilisons permet d’alimenter la créativité de manière spectaculaire. Si j’ai une idée, je peux aller directement dans le moteur de jeu et, avant la fin de la journée, y jouer réellement. Concevoir des idées et y rêver, c’est amusant. Mais savoir quel point il est facile de les concrétiser, c’est particulier. « Passez à l’action tôt, et souvent. » C’est ce que je dis tout le temps. C’est ainsi que les meilleures idées sont réalisées.

4. À quels défis devez-vous répondre au quotidien?

Le rythme représente un vrai défi. Nous lançons un titre FIFA chaque année, tandis que la plupart des autres jeux ont des cycles de production de deux, trois ou même cinq ans. Bien entendu, cela ne veut pas dire que nous ne devons pas créer une expérience fantastique pour nos joueurs. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour perfectionner chacun de nos jeux. C’est un peu fou de constater que j’ai créé trois jeux et que, durant la même période, de nombreux développeurs n’en ont produit qu’un seul, ou même moins! Mais, d’un autre côté, c’est une chose dont je suis fière. Je sais que mon équipe est bien rodée et que nous avons l’expérience, la passion et le talent qu'il faut pour réussir à publier un jeu incroyable chaque année. Il y a de quoi être fier.

 

5. Quel a été le premier titre EA sur lequel vous avez travaillé?

Je pense que mon premier poste s'appelait « Artiste de capture », pour le jeu Need for Speed: Shift. Mon travail consistait à jouer à Shift toute la journée, en essayant de créer des moments de jeu intéressants. Ensuite, je reculais et j’enregistrais l’action du jeu. Ces enregistrements étaient ensuite utilisés dans des montages cinématiques, pour créer le matériel de commercialisation, etc. J’étais devenue exceptionnellement habile dans ce jeu! L’important est que j’avais un pied dans l’entreprise. J’ai ainsi pu démontrer mon talent et ma passion, et ainsi on m’a proposé d’autres choses, plus intéressantes. EA a une vraie culture de soutien. Ici, tout le monde essaie d’aider les autres à donner le meilleur de soi. J’ai ainsi pu apprendre très rapidement, auprès de personnes talentueuses et avec un important bagage d’expérience. Aujourd’hui, j’essaie de donner au suivant en soutenant les nouveaux venus de la même manière. J’ai donné de nombreuses conférences, au sein d’EA et à l’extérieur. Je participe au programme de mentorat. J’ai animé des ateliers dans les écoles et les camps. C’est une chose importante pour moi : aider les autres à grandir, comme on l’a fait pour moi. 

6. Y a-t-il quelque chose que vous aimez particulièrement dans votre environnement de travail?

Les chiens! Il n’y a aucun doute. Les membres du personnel ont le droit d’amener leurs chiens au travail chez EAV. C’est incroyable l’énergie qu’ils nous transmettent. J’adore les chiens. Quand le travail devient stressant ou compliqué, je sais que je peux passer un moment avec mes amis à quatre pattes Porter, Noodle et plusieurs autres. Cela m’aide à me recharger. Une autre chose, c’est le hockey-balle. Nous avons plusieurs ligues et plusieurs jeux auxquels jouer. Je n’avais jamais joué à aucun sport dans ma vie, mais j’ai trouvé un jeu qui me convient, et une équipe qui m’a accueillie.

 

7. Votre souvenir préféré chez EA?

Mon souvenir le plus précieux chez EA a été quand j’ai vu la première bande-annonce de L’Aventure, le mode histoire de FIFA. L’Aventure a représenté un énorme défi. J’ai commencé à y travailler quand ce n’était encore qu’une simple idée. J’ai vu la bande-annonce, et j’ai tout de suite su que nous avions créé quelque chose de spécial, et que les amateurs allaient être emballés. J’ai compris que ce serait un moment marquant de ma carrière quand la bande-annonce est sortie : un accueil aussi enthousiaste de la part du public, c’est rare. J’espère que je pourrai revivre une telle expérience un jour!

Vous avez envie de travailler chez EA Vancouver? Joignez-vous à l’équipe ici

===================================================================

Pour ne rien manquer des coulisses d’EA : lisez notre site et suivez-nous sur Twitter, Linkedin et Instagram.

Actualités connexes

Stagiaires boursières de l’événement GHC 2019

EA Careers
2019-09-24
Faites la connaissance de nos stagiaires boursières de l’événement Grace Hopper Celebration 2019

Stagiaires boursières de l’événement GHC 2019

EA Careers
2019-09-20
Faites la connaissance de nos stagiaires boursières de l’événement Grace Hopper Celebration 2019

Faits saillants sur les stagiaires d’été d’EA

EA Careers
2019-09-06
Faites la connaissance de notre équipe de stagiaires de l’été 2019
Étudiants Intégration Actualités Trouvez votre carrière Protection des données personnelles des candidats linkedin twitter instagram youtube Jeux ACTUALITÉS Assistance Forums d'EA À propos d'EA Emplois Canada (Fr) United States United Kingdom Australia France Deutschland Italia 日本 Polska Brasil Россия España Ceska Republika Canada (En) Danmark Suomi Mexico Nederland Norge Sverige Korean 中国 Mentions légales Mises à jour des services en ligne Contrat Utilisateur Données personnelles & cookies