Nage avec les requins chez EA Tiburon

Mon aventure d'Osaka à Orlando

Par Jean Pierre Kellams

 

Un jour où je visitais ma famille en Floride, mon père m'a demandé en blaguant : « Pourquoi est-ce que tu ne crées pas de vrais jeux vidéo comme FIFA ou Madden? » Il est un joueur passionné et nous avons toujours partagé ensemble notre amour des jeux EA SPORTS. Bien qu'à l'époque son commentaire n'ait été qu'une blague, c'est devenu ma nouvelle réalité.

Au cours des dernières 12 années dans l'industrie du jeu vidéo, j'ai porté différents chapeaux, mais je suis fier d'en étrenner un nouveau en tant que directeur du développement responsable de l'équipe Competitive Gaming de Madden et du développement en livraison continue.

Qu'est-ce qu'un directeur du développement? J'ai la chance incroyable de diriger une équipe exceptionnellement chevronnée et talentueuse, motivée par le désir de faire de Madden une plateforme où les joueurs peuvent briller. Je passe mes journées à m'assurer que les membres de mon équipe réussissent à accomplir tout ce qu'ils avaient planifié, et bien plus. Je les aide à définir les objectifs de réalisation, à préparer le plan pour atteindre ces objectifs, puis j'aide l'équipe à exécuter ce plan au mieux de ses capacités. Mais, au final, ce sont eux qui récoltent les lauriers pour leur travail. Ils sont les demi offensifs étoiles, je ne fais qu'essayer de réaliser les bons mouvements qui font de chaque partie un touché potentiel. En gros, je laisse ces formidables développeurs me faire bien paraître.

J'ai la chance incroyable de diriger une équipe exceptionnellement chevronnée et talentueuse, motivée par le désir de faire de Madden une plateforme où les joueurs peuvent briller.

Le parcours qui m'a mené dans le monde des jeux vidéo et chez EA est plutôt atypique, mais c'est un rêve assez répandu. Quand j'étais au secondaire, c'était l'emploi de rêve de tout le monde de créer des jeux vidéo. Après avoir passé plusieurs années à vouloir être un programmeur, j'ai réalisé que je n'étais pas très bon à ça et j'ai pris la décision difficile de changer pour une majeure en japonais. Mes parents pensaient que j'étais tombé sur la tête, mais je leur ai dit que j'avais un plan : celui d'aller réaliser des jeux vidéo au Japon. Grâce à quelques coups de chance, et à l'aide de mon mentor (et premier patron) Ben Judd, j'ai passé 12 années à travailler dans l'industrie du jeu vidéo japonais avec une équipe de réputation mondiale spécialisée dans les jeux d'action originaux. J'ai eu le privilège de travailler avec certains de mes héros du jeu vidéo, des gens qui apparaissaient dans les magazines que je lisais et avec qui je rêvais de travailler un de ces jours. J'ai maintenant la chance de pouvoir les appeler mes amis.

Travailler avec l'équipe au Japon a été un honneur extraordinaire, mais je me suis rendu compte que j'ai passé toute ma carrière à une seule adresse, concentré sur une seule chose. Pour vraiment compléter mes compétences, j'avais besoin d'expérimenter d'autres façons de réaliser des jeux, dans un environnement différent. Il y a quelques années, l'Interactive Entertainment Academy de l'Université de Floride centrale m'a invité à donner une conférence à ses étudiants. Un des étudiants est resté en contact avec moi après avoir commencé à travailler chez EA Tiburon à Orlando, Floride. Lorsque j'ai décidé qu'il était temps pour moi d'essayer du nouveau, une discussion inattendue sur Facebook a mené à des appels Skype et au processus d'entrevue formelle et d'embauche.

Rejoindre l'équipe de Madden Ultimate Team/Competitive Gaming me permettra d'élargir mes horizons et d'essayer de nouvelles choses.

Dans le domaine de la production, nous parlons souvent d'un triangle de fer qui encadre tous les projets : qualité, budget et calendrier. La farce, c'est qu'il est possible de se concentrer seulement sur deux de ces trois aspects à la fois, et parfois seulement sur un. Après avoir passé des années concentré sur rien d'autre qu'une de ces trois pointes, je voulais faire l'expérience d'un environnement où je pourrais créer des jeux d'une manière qui serait axée sur deux (ou peut-être même trois!) pointes de ce triangle. Rejoindre l'équipe de Madden Ultimate Team/Competitive Gaming me permettra d'élargir mes horizons et d'essayer de nouvelles choses. La pression de savoir que nous avons des millions d'amateurs qui achètent Madden année après année, et qui s'attendent à ce que la nouvelle version soit toujours supérieure à la précédente, comme pour chaque patch et chaque élément de contenu, est stimulante; elle nous aide à leur offrir le meilleur de Madden jour après jour.

EA a toujours créé des expériences qui rassemblent une grande variété de joueurs. Des jeux qui peuvent être joués par les pères avec leurs fils, que les mères peuvent transmettre à leurs filles, pour lesquels les frères et sœurs vont s'arracher la manette pour jouer. Contribuer à ça et pouvoir aider à offrir ce type d'expérience m'attirait beaucoup. Ce qui aide aussi, c'est que EA prend merveilleusement soin de vous, particulièrement lors des situations compliquées comme un déplacement international.

Pour ceux et celles d'entre vous qui voudraient s'introduire dans le monde des jeux, quelques conseils : bien que quelques-uns de ces rêveurs du secondaire travaillent aujourd'hui dans l'industrie du jeu vidéo, plusieurs n'ont pas pu poursuivre cette carrière. Je pense que ce qui a fait la différence pour certains d'entre eux, c'est la motivation. En bref, personne ne vous doit quoi que ce soit, et pour chacune des compétences pour lesquelles vous vous croyez bon, il y a 10 personnes qui sont meilleures. Les personnes qui arrivent à percer dans l'industrie et à réussir vraiment sont celles qui n'accepteront jamais qu'il y ait 10 personnes qui soient meilleures qu'elles, mais qui réalisent aussi qu'on ne les croira pas si elles affirment faire partie des 10. Vous devez le prouver. Lorsque j'ai changé ma majeure en ingénierie pour une majeure en japonais, c'était pour travailler dans les jeux vidéo au Japon, et je l'ai dit à plusieurs personnes qui ne me croyaient pas. Un professeur m'a même dit que j'allais « finir dans le ghetto des enseignants d'anglais ». Progressez en prouvant vos compétences.

Je suis impatient de faire mes preuves au sein d'EA Tiburon. Jour après jour.

Actualités connexes

Faites la connaissance de Boka, notre stagiaire pour l’été

2017-10-12

Faites la connaissance de Tom, notre stagiaire pour l’été

2017-10-12

Faites la connaissance d’Andreea Druga

2017-09-07