NBA LIVE 19 Présentation Nouvelles fonctionnalités Classements des joueurs Terrains Court Battles Application compagnon Vidéos Événements en jeu Démo Actualités Forums NBA LIVE Mobile Présentation Nouvelles fonctionnalités Classements des joueurs Terrains Court Battles Application compagnon Vidéos Démo Événements en jeu Actualités Forums NBA LIVE Mobile Acheter NBA LIVE 19 Télécharger NBA LIVE Mobile Acheter NBA LIVE 19 Télécharger NBA LIVE Mobile

Explorez la Street dans NBA LIVE 19 : Dyckman Park

Cet article présente Dyckman Park, l'un des joyaux de la scène de streetball new-yorkaise. Si Dyckman est aujourd'hui considéré comme un centre historique de notre sport, c'est en grande partie grâce à une formidable communauté qui a marqué les esprits par sa réputation et par la qualité de son basket.

C'est dans la Street qu'on gagne le respect de ses pairs. Que vous jouiez dans un lieu mythique chargé d'histoire ou simplement pour épater la galerie, lorsque vous entrez sur le terrain, vous avez tout intérêt à être prêt. Pour bien préparer la sortie de NBA LIVE 19, nous allons vous faire découvrir les différents terrains sur lesquels vous pourrez évoluer et la culture particulière qui les caractérise. Découvrez tous les terrains disponibles dans le mode Street.

Historique de Dyckman Park

Les terrains disponibles dans NBA LIVE 19 ne sont pas de simples rectangles de bitume ou de parquet. Ce sont des endroits mythiques qui définissent des communautés, forgent des cultures et occupent une place centrale dans la vie des joueurs et des fans qui rêvent de se faire une place au soleil.

Monsignor Kett Playground est aussi loin des quartiers chics qu'on peut l'être à Manhattan, entre la 204e et la 10e rue – si vous n'êtes pas d'Harlem ou du Bronx, il faut une trotte pour aller à Dyckman. Quoi qu'il en soit, les gens viennent de partout pour attraper le train de la ligne 1 et ne rien rater de l'action.

Imaginez un peu : une ligue si réputée qu'on peut y voir à l'œuvre quelques-uns des plus grands talents NBA, soir après soir, dans la chaleur des étés new-yorkais. Et maintenant, imaginez le même terrain, il y a quelques décennies, qui a accueilli le futur Hall-of-Famer Kareem Abdul-Jabbar, qui vivait dans un petit appartement à quelques centaines de mètres de Monsignor Kett. C'est à Dyckman Park qu'il a découvert le basket... et même le sport en général.

En fait, au fil des années, Dyckman a été le berceau de quelques-uns des basketteurs les plus talentueux de la Grosse Pomme. C'est presque un rite de passage pour les meilleurs joueurs du circuit new-yorkais. Comme l'a chanté Dave East dans « KD », pas besoin d'aller au Garden quand on a Dyckman. Bien sûr, Kevin Durant, Kyrie Irving, Kemba Walker et presque tous les joueurs NBA ont fait leurs armes à Dyckman, mais le véritable moteur de cette ligue, c'est la communauté, et le rôle qu'elle joue pour représenter la ville.

Chaque joueur, quelle que soit son équipe ou sa réputation, doit revêtir l'emblématique maillot Dyckman qui fait la fierté des habitants du quartier. Imaginez une équipe de joueurs du quartier qui improvise un match de street contre une flopée de superstars NBA qui portent sur le dos le maillot floqué du nom leur ville. De quoi laisser de superbes souvenirs !

Un autre élément à prendre à compte, c'est que la ligue est homologuée à la fois par la NBA et la NCAA. Les joueurs sont donc libres de s'y produire à l'intersaison. Le plateau est donc toujours particulièrement relevé et prestigieux. Comme les membres de la communauté s'en souviennent bien, la ligue n'accueillait à ses débuts qu'une poignée d'équipes. Aujourd'hui, près d'une centaine s'affrontent. Ce sont les joueurs qui font la légende d'un terrain, mais c'est avec le co-fondateur de la ligue Dyckman que nous allons ouvrir le chapitre des légendes.

Kenny Stevens

La ligue créée par Kenny Stevens ne rassemblait à ses débuts que six équipes. À l'origine, elles ne jouaient même pas à domicile. Au lieu de quoi, elles envoyaient leurs joueurs se mesurer à leurs adversaires sur d'autres terrains. Assez vite, la décision a été prise de faire tout l'inverse : les joueurs des états frontaliers, comme le New Jersey et le Connecticut, ont été invités à jouer à Dyckman. Près de 25 ans plus tard, une centaine d'équipes se disputaient la victoire dans la ligue Dyckman, devant des milliers de spectateurs qui tendent le cou pour apercevoir ne serait-ce que quelques instants de l'action.

L'un des aspects les plus particuliers dans la vision de Stevens, c'est cet esprit familial, communautaire, qu'il a su préserver malgré la popularité croissante du tournoi. La ligue donne du travail aux jeunes de la ville et se fournit auprès des marchands de bouche locaux pour servir quelques-uns des plats dominicains parmi les plus savoureux de la ville. C'est un véritable sanctuaire pour les fans de basket et les habitants du quartier.

Le tournoi est bien sûr ce qui a fait la réputation de Dyckman, mais c'est la manière dont les jeunes gens sont soignés et encadrés qui laisse l'impression la plus durable. Si la ligue de basket amateur (AAU) donne de l'exposition aux joueurs et les encourage à tisser des liens entre eux, elle les contraint aussi à développer leur jeu sans réel accompagnement. Dyckman aligne ses propres équipes de jeunes sur le circuit AAU, mais ils passent d'abord par un programme de formation, le Dyckman Youth Skills & Drills Program. C'est la garantie que les joueurs acquièrent les fondamentaux, non seulement pour devenir des joueurs, mais aussi des adultes accomplis. D'ailleurs, la plupart des coachs bénévoles sont des entraîneurs de basket professionnels.

Avec tout ce qu'il a fait pour la communauté, c'est à se demander pourquoi Stevens n'est pas salué comme l'une des personnalités les plus éminentes du monde du basket... Pour l'anecdote, quand j'étais encore étudiant en Jamaïque, il a même pris le temps de me recevoir pour un job d'été.

David “Cha-Ching” Teele

Dans presque tous les jeux vidéo orientés Streetball, on retrouve un accro de basket surexcité qui commente les matchs avec un accent tout droit sorti de la pop-culture. À Dyckman, il y a Cha-Cha Teele. Nike décrit Teele comme le « commentateur le plus en vue de la sphère basket ». Tout le succès et la hype qu'il a obtenus pour une prestation qui n'a a priori l'air de rien sont bien mérités.

Né à New York, il entretient une relation particulière avec Dyckman. Les commentateurs doués dans ce qu'ils font, il y en a quelques-uns, mais il n'y en a aucun du style de Cha-Cha. Il s'affiche en costume, il potasse la bio des joueurs et il commente avec tellement de légèreté et de détails que ça devient un vrai spectacle en soi. 

« Je mets un point d'honneur à être prêt tous les jours [à Dyckman] », a-t-il déclaré dans une interview à Streets First Podcast. « Chaque jour est différent de la veille. Quels que soient les joueurs sur le terrain, aucun match ne se ressemble. »

C'est vraiment ça l'esprit de la ligue Dyckman. Que vous soyez commentateur ou simple spectateur, peu importe qui joue. Ce qui compte vraiment, c'est que les joueurs jouent avec leurs tripes. À Dyckman, pas question de faire semblant. Si vous assistez à un match et que vous avez la chance d'avoir Cha-Cha au micro, guettez ses costumes extravagants ou les surnoms astucieux qu'il donne aux joueurs. Il impose son propre rythme. Quand il est là, les autres commentateurs restent en retrait, et ce n'est pas pour rien.

Felipe Lopez

C'est un ancien de l'université St. John, comme moi, alors je serai peut-être un peu subjectif. Felipe Lopez, Dominicain d'origine, est l'un des joueurs au profil culturel parmi les plus atypiques de ces dernières décennies à sortir de la région de Washington Heights/Dyckman. Cinq ans à peine après avoir emménagé à New York, Lopez est rapidement devenu l'un des lycéens les plus en vue du pays, juste avant de décider de rester à New York pour porter le maillot des Red Storm de l'université St. John, dans le Queens, sous les ordres de Lou Carnasecca.

Aujourd'hui, tous les ans, l'équipe des Dominican Power s'aligne à Dyckman. Cette équipe n'aurait jamais vu le jour si Lopez n'avait pas pris le monde du basket par surprise au milieu des années 90 pour le porter à de nouveaux sommets. Son impact culturel a encouragé un certain nombre d'athlètes dominicains à se tourner vers le basket, au point où tous les joueurs qui portent le maillot des Dominican Power ont l'étiquette de futurs talents NBA. À une époque, Felipe était tous les jours sur le terrain, avant de rejoindre la fine fleur de la NCAA et de goûter brièvement à la NBA.

De nos jours, il est toujours là à soutenir la ligue qui a fait de lui le joueur et l'homme qu'il est. C'est devenu un pilier de la communauté.

Que vous vouliez assister à une performance freestyle de Cassidy ou voir D’Angelo Russell enfiler les paniers depuis qu'il a été transféré aux Nets, Dyckman incarne une certaine idée du basket, prestigieux et intemporel. Et puis, vous ne savez jamais quelle star pourrait pointer le bout de son nez pour jouer un match ou deux.

On pourrait aussi parler de Kenny Satterfield ou des organisateurs du tournoi, comme Omar Booth et Michael Jenkins, mais aujourd'hui, tous les annonceurs, d'ESPN à Hot 97, font des pieds et des mains pour retransmettre les matchs spectaculaires qui se disputent à Dyckman. Je vois ça d'ici : cet été, vous y entendrez « I Like That » de Cardi B joué à pleins tubes et tout le monde rappliquera aussi sec pour faire partie du move.

Si vous voulez jouer à Dyckman, mieux vaut être prêt. Avant de tenter le coup pour de vrai, faites-vous la main dans NBA LIVE 19. Si vous êtes de taille à jouer dans l'un des temples du basket new-yorkais, défiez les légendes de Dyckman en mode Street.

- Rahul Lal (Follow Rahul on Twitter @rlal95)


Ne restez pas sur la touche. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Êtes-vous prêt à imposer votre marque sur le terrain ? Vous pouvez précommander NBA LIVE 19 ici.

Abonnez-vous aujourd’hui pour recevoir par e-mail les dernières actualités, mises à jour, présentations des coulisses, offres exclusives et plus encore relatives à NBA LIVE 19 (ainsi que d'autres actualités, produits, événements et promotions EA).

Related News

Célébration des joueurs et des fans latino-américains et hispano-américains

NBA LIVE, NBA LIVE 19
21 mars 2019
NBA LIVE 19 continue d’afficher son dévouement pour la diversité et l’intégration dans le jeu, mais aussi en dehors.

Célébrez l’arrivée de NBA LIVE 19 dans The Vault et recevez des objets de c…

NBA LIVE 19, NBA
6 mars 2019
Avec EA Access, obtenez une collection de récompense NBA LIVE 19 exclusive pour votre équipe et votre joueur.

NBA LIVE 19 : Terrains de la semaine, 6 mars

NBA LIVE, NBA LIVE 19
6 mars 2019
Voici tous les terrains de la communauté restant à découvrir.
Événements en jeu Nouvelles fonctionnalités Actualités NBA LIVE Mobile facebook twitter instagram youtube Parcourir les jeux Dernières nouvelles Aide Forums EA À propos Recrutement United States United Kingdom Australia France Deutschland Italia España Mentions légales Mises à jour des services en ligne Contrat Utilisateur Politique relative à la protection des données personnelles et aux cookies (Votre droit à la confidentialité)