EA en résumé

Electronic Arts (NASDAQ : EA), dont le siège est basé à Redwood City en Californie, est un des leaders mondiaux sur le marché des divertissements numériques interactifs. La société produit des jeux, des contenus et des services en ligne pour les consoles connectées à Internet, PC, téléphones portables et tablettes. EA compte plus de 300 millions de joueurs enregistrés dans le monde.

Lors de l’année fiscale 2014, EA a déclaré un revenu net PCGR de 3,6 milliards de dollars. Basée à Redwood City en Californie, EA est reconnue pour ses franchises de grande qualité telles que The Sims™, Madden NFL, EA SPORTS™ FIFA, Battlefield™, Dragon Age™ et Plants vs.  Zombies™.

Fondée en 1982, Electronic Arts compte plus de 9000 collaborateurs dans le monde et opère dans 75 pays.

 

 

 

EA à Lyon

 

La société Electronic Arts Publishing (EA France) est la filiale française du groupe américain Electronic Arts, acteur mondial dans l’édition de jeux vidéo. EA France a été créée en 1993 à Lyon.

 

Avec près de 80 personnes sur le site de Lyon, EA France emploie des équipes en charge de la commercialisation de ses jeux vidéos sur le marché français (activités de marketing et de vente/distribution), ainsi que des équipes support à ces activités (équipes finance, RH, juridique…). Certaines de ces fonctions support ont un périmètre élargi à la région Europe du Sud, et travaille donc depuis le site de Lyon pour plusieurs pays européens.

Electronic Arts est une entreprise internationale possèdant des studios et des bureaux dans le monde entier. Les équipes EA Lyon travaillent en interaction avec les différentes entités en Europe, mais également aux Etats-Unis.

 

 

 

Publication judiciaire en exécution de l'arrêt de la Cour d'Appel de Lyon en date du 31 mai 2016 :

PAR CES MOTIFS

Confirme l’ordonnance querellée en ce qu’elle a dit recevable mais mal fondée l’exception d’incompétence territoriale soulevée par les sociétés MY MAXXI GAMES, MAXXI GAMES EVRY, MAXXI GAMES, VESTY GAMES 3 et VESTY GAMES, Le réformant pour le surplus et statuant à nouveau : Rejette l’exception d’incompétence matérielle soulevée par les sociétés MY MAXXI GAMES, MAXXI GAMES EVRY, MAXXI GAMES, VESTY GAMES 3 et VESTY GAMES ainsi que la fin de non-recevoir soulevée par les mêmes sociétés, Dit n’y avoir lieu à référé sur les demandes de la société ELECTRONIC ARTS PUBLISHING, Ordonne le remboursement par la société ELECTRONIC ARTS PUBLISHING aux sociétés MAXXI GAMES des frais d’huissier et de publicité mis à la charge de ces dernières par le premier juge ainsi que la restitution par elle aux sociétés MAXXI GAMES de toutes les pièces communiquées en exécution de la décision de première instance, Ordonne la publication aux frais de la société ELECTRONIC ARTS PUBLISHING du dispositif de la présente décision dans trois publications spécialisées dans le secteur du jeu vidéo et multimédia, au choix des appelantes, dans la limite de 5.000 € HT par insertion, Ordonne la publication par la société ELECTRONIC ARTS PUBLISHING du dispositif de la présente décision en première page de son site internet http://www.ea.com/fr pendant une durée de 15 jours et sous astreinte de 1.000 € par jour de retard, Rejette pour le surplus les prétentions des sociétés appelantes, Condamne la société ELECTRONIC ARTS PUBLISHING à payer à la société MY MAXXI GAMES, la société MAXXI GAMES EVRY, la société MAX GAMES, la société VESTY GAMES 3 et la société VESTY GAMES, chacune la somme de 2.000 € en application de l’article 700 du code de procédure civile, Condamne la société ELECTRONIC ARTS PUBLISHING aux dépens de première instance et d’appel qui seront recouvrés conformément à l’article 699 du code de procédure civile par ceux des mandataires des parties qui en ont fait la demande.