Actus Madden NFL 20 Apex Legends FIFA 20 Star Wars Jedi: Fallen Order™ Les Sims 4 Battlefield V Anthem Accueil Electronic Arts Accueil Electronic Arts Parcourir les jeux Bibliothèque Jeux gratuits Acheter sur Origin À propos d'EA Actualités Studios Carrières Aide Forums gamescom 2019 Jeux Jeux gratuits Acheter sur Origin À propos Aide Forums Bulletin d'information gamescom 2019 Abonnez-vous à EA Access Abonnez-vous à Origin Access

Annonce du Projet Atlas

Une vision pour un avenir des jeux basé sur l’infonuagique

29 octobre 2018

Par Ken Moss, directeur des technologies chez Electronic Arts

 

Je crois avoir le meilleur travail au monde. Plus jeune, je passais mes temps libres et ma menue monnaie dans l’arcade du quartier. C’est aussi à cet endroit que j’ai trouvé un extraordinaire groupe d’amis. À 13 ans, j’ai programmé mon premier jeu vidéo. À 15 ans, j’ai vendu mon premier jeu sur bande magnétique en cassette pour le Commodore 64. Il y a quatre ans, je fais mon entrée chez Electronic Arts comme directeur des technologies, et deux ans plus tard j’ai pris les rênes de notre moteur Frostbite. Mon travail consiste à créer les technologies qui propulsent des jeux capables de rendre 2,6 milliards de personnes à travers le monde entier un peu plus heureuses. Et aujourd’hui, je suis ravi de lever le voile sur certains aspects de notre travail qui seront en mesure de changer la manière dont les jeux du futur seront créés.

Notre secteur a beaucoup évolué depuis mon enfance. Mais si je me tourne vers les quelques prochaines années, je crois fermement que ce qui se dessine à l’horizon apportera des changements plus importants que tout ce que nous avons vu jusqu’ici.

Chez EA, nous imaginons un avenir dans lequel les jeux vidéo vont encore plus loin que les expériences immersives dont les joueurs se régalent aujourd’hui. Je parle ici de jeux qui offrent des univers vivants qui sont en constante évolution. Vous y jouerez à un certain moment, puis quand vous serez de retour, les choses auront changé en fonction des actions des autres joueurs, de l’IA et même du monde réel. Ces nouvelles expériences mèneront à des interactions sociales profondes et significatives. Les jeux auxquels vous jouez, les personnages que vous concevez et les expériences que vous vivez ensemble créeront des environnements partagés pour des amitiés qui s’étendront à l’échelle du globe. Je crois qu’il s’agit d’un avenir où les jeux sont devenus la forme la plus captivante de divertissement. Vous serez en mesure de jouer à des jeux avec vos amis en tout temps, partout et sur l’appareil de votre choix.

Jusqu’à maintenant, ce que je décris a été possible de manière naissante et fragmentée. Mais nous sommes à un carrefour où des technologies de rupture importantes et complémentaires commencent à être mises en place. En tant qu’industrie, nous avons réalisé des avancées technologiques remarquables en IA, en informatique distribuée, en fonctionnalités sociales et en moteurs. Mais puisque toutes ces technologies ont continué d’évoluer séparément, il fut difficile de conceptualiser ce qui pourrait résulter de leur union. Tout cela va bientôt changer. Les technologies de rupture, une fois réunies de manière complémentaire, déverrouilleront d’importantes possibilités pour les créateurs de jeux.

J’aimerais aujourd’hui vous faire découvrir les coulisses de notre travail visant à réunir certaines des technologies les plus révolutionnaires au sein d’une plateforme de développement de jeux « moteur + services » intégrée. Une plateforme conçue en totalité afin d’exploiter l’extraordinaire potentiel de l’infonuagique et de l’intelligence artificielle pour la confier aux mains des créateurs de jeux sous la forme d’une expérience unique conviviale et puissante.

Nous avons baptisé cette aventure Projet Atlas , et nous y croyons si fermement que plus de 1 000 employés d'EA y travaillent quotidiennement. Des douzaines de studios à travers le monde y contribuent avec leurs innovations, font avancer les priorités du projet et utilisent bon nombre de ses facettes.

Un avenir basé sur l’infonuagique

Commençons par un survol rapide du processus de développement de jeux actuel. D’un point de vue technologique, la création de jeux présente deux composants majeurs :

  • Le moteur du jeu : ce qui contrôle les « éléments de base » du jeu, comme le rendu, la logique, la physique, l’animation, le son et un ensemble d’outils qui permettent la création du jeu.
  • Ajoutez à cela une série de services comme l’identification et l’authentification sécurisées des joueurs, l’appariement, les succès et les communications sociales avec des amis qui viennent vraiment donner vie au jeu; des éléments qui sont tous appuyés par la gestion de données communes ainsi que par l’hébergement de jeux et de services.

Penchons-nous tout d’abord sur les moteurs de jeu. À l’échelle mondiale, seuls quelques moteurs de jeu sont en mesure de répondre aux attentes. Parmi ce groupe prestigieux se trouve le moteur Frostbite d’EA, qui trône au cœur de certains de nos jeux les plus populaires, complexes et exigeants; incluant Battlefield, FIFA, Madden, Dragon Age, Need for Speed et un extraordinaire jeu dans un monde dynamique qui sortira prochainement nommé Anthem. Les jeux immersifs ont toujours été populaires, tout comme les créateurs de jeux qui ont un don pour recréer notre univers de manières intéressantes. À ce titre, un moteur de jeu occupe essentiellement le rôle de boîte à outils pour ces créateurs. La représentation de la lumière, des couleurs et de la vie du monde physique est explorée par les artistes depuis des siècles. Au courant du dernier siècle, l’hyperréalisme a émergé en tant que courant de peinture et de sculpture. Son objectif était de représenter avec une très grande précision la vie, et ce, aussi bien que les photographies couleur de la plus haute résolution disponible. Au même moment, l’art de représenter avec précision le mouvement a vu le jour, et une nouvelle génération d’artistes nommés animateurs a commencé à étudier et à modéliser les mouvements des humains, des animaux, de l’herbe battue par le vent et d’autres éléments de la vie. Depuis que la révolution informatique a conduit à la création des PC et des consoles de jeu, les artistes derrière les jeux vidéo se sont engagés de plus en plus vers l’hyperréalisme et une animation plus fidèle au monde physique, et ce, au nom du divertissement.

Pour aider les développeurs de jeux à créer des expériences plus vraies que nature et palpitantes, EA développe aussi depuis quelque temps des technologies avancées au sein de notre moteur de jeu Frostbite afin :

  • De concevoir des scènes qui modélisent plus fidèlement les propriétés physiques des sources lumineuses et leurs interactions avec différents types de matières.
  • D’appliquer une combinaison de physiques modélisées intelligemment de concert avec des techniques d’animation avancées pour représenter avec plus de précision les mouvements, comme les collisions et la destruction de différents types d’objets; et aussi pour faire en sorte que le déplacement des personnages et des fluides du jeu soit plus naturel au sein d’environnements complexes.
  • D’utiliser une photogrammétrie 3D avancée, les mégadonnées, la vision par ordinateur et l’intelligence artificielle afin de synthétiser procéduralement des paysages d’apparence naturelle à couper le souffle qui conservent leur qualité d’image, peu importe leur taille et leur résolution.
  • De produire des innovations dans les domaines du son ainsi que des cinématiques, et dans l’application rigoureuse des sciences informatiques pour rendre possibles des expériences rehaussées.

Pendant longtemps, le développement des moteurs de jeu consistait à améliorer la qualité des graphiques, mais maintenant, les développeurs tout comme les joueurs savent que ce processus doit améliorer les expériences de jeu, et que les graphiques ne sont qu’une pièce de l’engrenage.

C’est ce qui nous amène au second et plus récent élément du développement de jeux : les services de jeux vidéo en ligne qui rendent possibles des expériences profondément intégratives entre les joueurs et le contenu. Nous avons innové avec de nouvelles fonctionnalités qui repoussent les limites de notre vision des services qui viennent complémenter les jeux. À mesure que l’industrie entre dans une nouvelle ère de connectivité, les joueurs en sont naturellement arrivés à demander du divertissement plus personnalisé, consommé de la manière et au moment où ils le souhaitent et offrant plus d’occasions d’interaction collaborative avec le contenu. Les services de jeux évoluent afin d’étendre ces expériences à travers les jeux et à travers plus d’appareils; créant ainsi de nouvelles occasions palpitantes de jeux sociaux.

C’est pourquoi EA investit massivement dans une nouvelle génération de services de jeux en ligne depuis plusieurs années. Pour que les développeurs de jeux puissent facilement créer, déployer et gérer ces expériences de jeu connectées, ils ont besoin des capacités suivantes :

  • Des éléments sociaux avec beaucoup de profondeur, des structures comme les amis et les groupes aux relations et aux graphiques sociaux en passant par les communications entre ces éléments.
  • La possibilité de capturer, créer, partager, évaluer et découvrir du contenu d’autrui et entre utilisateurs.
  • Des expériences de jeu et un appariement réglés en fonction des préférences de chaque joueur pour une personnalisation sans précédent, alliés à une protection des données et à un respect de la vie privée des joueurs.
  • La création et l’union d’identités, afin de concevoir des occasions de plus en plus immersives d’interrelations et de jeu sur une multitude d’appareils et d’écosystèmes.
  • Tous ces éléments tireront le maximum de systèmes et de schémas de données communes afin de favoriser une personnalisation exhaustive optimisée grâce à l’expérimentation et à un ensemble croissant de scénarios propulsés par l’apprentissage machine.

Le « nuage » est un terme utilisé pour décrire un réseau mondial de serveurs qui, dans le contexte des jeux, sert à stocker et à gérer des données, ainsi qu’à exécuter les jeux et les services de jeux connexes. Le nuage en question n’est pas un objet physique précis. Il s’agit plutôt d’un système connecté et réparti qui permet d’offrir des services à une population de joueurs à travers le monde. Quand nous parlons de jeu en nuage, nous faisons référence à un jeu qui se trouve sur un serveur EA plutôt que sur le PC ou l’appareil mobile d’un joueur. Le joueur « entre » dans le jeu en installant un client léger qui peut accéder aux serveurs EA, sur lesquels les jeux sont exécutés. Nous avons développé un logiciel qui utilise le nuage pour exécuter et diffuser à distance des jeux multijoueurs en HD à succès avec la plus faible latence possible, et aussi pour créer encore plus de possibilités de jeu multiplateforme et socialement dynamique. De plus, nous misons sur le jeu en nuage afin de favoriser une personnalisation plus vaste et pour un jour créer un monde débordant de contenu généré par les utilisateurs; brouillant ainsi les frontières entre les univers distincts des moteurs de jeu et des services de jeux. En fait, c’est la fusion de ces deux domaines autrefois distincts, ainsi que le paradigme du jeu en nuage, qui joue un rôle clé dans la prochaine génération de plateforme unifiée d’EA.

Utiliser l’IA pour stimuler la créativité

Jusqu’à maintenant, nous avons discuté des fonctionnalités qui pourraient à elles seules fortement encourager l’innovation. Mais il est très enthousiasmant de voir à quel point nous pouvons faire avancer les jeux avec une technologie que l’industrie tente toujours d’apprivoiser : l’intelligence artificielle. Quand l’IA sera partout, les développeurs l’utiliseront pour optimiser presque tous les aspects d’un jeu; de la distribution des ressources dans un jeu de tir en ligne au peuplement et à l’évolution de gigantesques mondes en constante évolution avec un minimum d’intervention manuelle, et ce, tout en ouvrant la porte à une personnalisation exhaustive d’éléments en jeu à l’échelle voulue.

Le fait d’exploiter l’IA et l’apprentissage machine donnera aussi aux créateurs de jeux la capacité de concevoir des interactions en jeu avec des personnages non jouables (ou PNJ) qui ne pourraient être différenciées des interactions avec des humains. Ainsi, au lieu de comportements de PNJ avec une logique prédictible basée sur des modèles, il serait possible pour un PNJ d’interagir de manière dynamique, contextuelle et totalement convaincante. Par exemple, imaginez que vous jouez à Madden et que vous venez d’encaisser votre seconde interception du match contre la même stratégie défensive qui a entraîné le premier revirement. Au lieu que le commentateur mentionne simplement que vous venez d’encaisser une interception, l’IA rend possibles des commentaires contextuels en temps réel qui font référence au fait que votre stratégie n’est pas efficace et qui vous proposent la bonne approche. Voilà qui pousserait le jeu vers de nouveaux sommets en matière de réalisme contextuel et expérientiel. L’IA travaille avec votre expérience de jeu. Elle répond à vos besoins en tant que joueur.

Une autre utilisation de l’IA est immensément fondamentale : permettre aux ordinateurs d’aider les créateurs dans des missions les plus symboliques de l’humanité, la création artistique. À l’heure actuelle, nous innovons avec l’IA afin de composer et de jouer des musiques originales d’une manière qui est totalement pertinente et personnalisée à chaque moment de l’expérience de jeu. Imaginez un monde où un gigantesque et talentueux orchestre accompagne chaque jeu, et où des œuvres sont écrites en fonction de la scène dans laquelle vous vous trouvez. Chaque environnement peut avoir sa propre signature musicale, qui vient fusionner avec les signatures des ennemis ou des alliés qui sont présents. De plus, imaginez une musique dont le rythme suit celui de l’action qui s’intensifie. La musique est vraiment l’une des meilleures manières d’évoquer des émotions puissantes qui rendent les expériences de jeu encore plus immersives. Au-delà de la musique se trouvent d’autres formes d’art, incluant le comportement des personnages et même la narration à l’état brut. J’ai très hâte de voir ce que les studios d’exception comme BioWare feront quand leurs créateurs d’histoires légendaires uniront leurs forces à celles de l’IA pour raconter des histoires encore plus riches, uniques et personnalisées au grand plaisir du monde entier.

À l’instar de toutes les fonctionnalités que nous avons décrites, notre vision pour l’IA est de créer quelque chose de transparent, de fluide et d’additif pour les joueurs, et ce, sans jamais être intrusif ou déséquilibrer l’expérience de jeu. Les jeux se doivent d’être amusants, et nous voulons donner aux développeurs les outils pour utiliser l’IA de la bonne manière et dans les bons contextes afin que le plaisir soit toujours au cœur des choses et que l’expérience de jeu demeure juste.

Une nouvelle plateforme

Nous travaillons pour intégrer directement toutes ces nouvelles fonctionnalités dans une nouvelle plateforme de jeu révolutionnaire baptisée Projet Atlas. Le Projet Atlas est conçu pour faire converger de manière transparente le moteur de jeu Frostbite d’EA et les services de jeu ainsi que l’intelligence artificielle; entraînant ainsi l’arrivée d’une nouvelle plateforme de développement de jeux optimisée pour un monde carburant à l’infonuagique. Il s’agira d’une plateforme entièrement intégrée, capable de créer des expériences extensibles, sociales et vastes pour l’avenir. Par le passé, des fonctionnalités comme l’appariement, les boutiques, les données, l’IA, les succès, le volet social et l’hébergement en nuage étaient séparées des outils de développement dans le moteur, mais la plateforme Projet Atlas sera en mesure de mettre en œuvre tous ces services de manière native au sein d’une solution unifiée.

Cette convergence nous semble très prometteuse et très libératrice. La distribution en nuage des services de jeux libérera le moteur de jeu des contraintes de traitement propres à tout dispositif de calcul unique, ce qui permettra plus de possibilités pour une personnalisation exhaustive. Un monde rempli de contenu généré par les utilisateurs sera possible grâce à l’omniprésence de l’infonuagique. À mesure que ces choses prennent forme, nous assistons en fait au brouillement des frontières entre moteur et services. Les univers anciennement séparés du moteur et des services fusionnent, et cette fusion donne lieu au besoin d’une plateforme unifiée de nouvelle génération.

Voici quelques-uns des impacts attendus du Projet Atlas :

La puissance en toute simplicité

L’industrie a récemment été témoin de plusieurs avancées technologiques incroyables, dont :

  • Le passage d’une gamme dynamique standard à faible résolution à une gamme dynamique à résolution Ultra HD.
  • Le passage d’une connectivité 4G et WiGig à la connectivité 5G dans un proche avenir.
  • Une myriade d’innovations liées aux graphiques 3D en matière d’éclairement, de texturation et de dessin d’objets.
  • Les mégadonnées, l’entraînement algorithmique de réseaux neuronaux côté serveur et la production d’inférences côté client.

Chacune de ces évolutions technologiques est en mesure d’améliorer les expériences de jeu. Cependant, le paradoxe est qu’avec chaque bond en avant générationnel, l'effort nécessaire à la création des actifs de jeu pour bénéficier de ces nouvelles innovations devient proportionnellement plus onéreux. Sans une automatisation importante, il devient presque impossible de dépasser les tailles de jeux actuelles, car les besoins en heures et en coûts de création deviennent disproportionnels. Prenons comme exemple les exigences d'un jeu d’action et d’aventure à monde ouvert. Il existe une densité d’actifs requise (le nombre de montagnes, d’arbres, d’ennemis et de véhicules par bloc de terrain) afin que le monde soit assez captivant et intéressant à explorer pour les joueurs. Souvent, lorsqu’un jeu atteint son paroxysme, une équipe de plus de 50 artistes doit travailler sans relâche, car chaque actif demande des semaines, des mois, voire des années de travail pour être conçu et placé à la main. Sinon, le compromis consistait en des environnements de jeu répétitifs très « copiés-collés » qui, bien qu’ils pouvaient couvrir de vastes étendues, étaient peu réalistes et plutôt ennuyeux.

Avec le Projet Atlas, nous commençons à mettre la puissance de l’IA dans les mains des créateurs. Dans un exemple, nous utilisons des données de télédétection par laser sur de vraies chaînes de montagnes, que nous traitons avec un réseau neuronal profond entraîné pour créer des algorithmes de création de terrains, puis nous élaborons un algorithme qui sera offert dans la boîte à outils de développement de la plateforme. Avec cette génération de terrain assisté par l’IA, les créateurs pourront en quelques secondes générer non seulement une seule montagne, mais une série de montagnes et le cadre environnant, et ce, avec un réalisme plus vrai que nature. Si je laisse parler le créateur de jeux florissant de 15 ans en moi, ce dernier est particulièrement enthousiasmé par tout ce que cela signifie pour les développeurs de tout calibre. Et ce n’est qu’un exemple parmi des douzaines ou même des centaines où nous pouvons utiliser des technologies avancées afin d’aider des équipes de jeux de toutes les tailles à se tourner vers des jeux plus grands et plus amusants.

Une extensibilité infinie

Avec le Projet Atlas, nous travaillons maintenant sur l’optimisation de la distribution en nuage des services du moteur pour traiter le rendu, la physique et la simulation d’un jeu, éliminant ainsi les limites des caractéristiques techniques d’un appareil de calcul informatisé unique du côté client. Avec le Projet Atlas, qui est natif à l’infonuagique, nous pourrons nous libérer des limites des systèmes individuels. Précédemment, toute simulation ou tout rendu d’une action en jeu étaient soit limités par la puissance de traitement de la console ou du PC du joueur, ou par un serveur unique qui communiquait avec son système. En mettant à profit la puissance de l’infonuagique, les joueurs peuvent profiter d’un réseau de serveurs consacrés au calcul informatisé de tâches complexes qui travaillent de concert avec leurs propres appareils, et ce, afin de créer des effets comme une destruction hyperréaliste plus vraie que nature dans de nouveaux jeux en HD. C’est ce niveau d’immersion que nous visons pour tous les appareils.

L’intégration des réseaux distribués au traitement du rendu permet une extensibilité infinie à partir du nuage. Dans les jeux multijoueurs typiques actuels, les performances des jeux est un exercice d'équilibre entre les exigences des différentes ressources et les contraintes de qualité, comme la mémoire, l’unité centrale de traitement, l’unité de traitement graphique, la fidélité, la résolution et la fréquence d’images. À l’heure actuelle, cet équilibre fonctionne pour un maximum de 100 joueurs sur une carte de quelques douzaines de kilomètres carrés. Mais l’infonuagique commence à éliminer ces contraintes. Des milliers de joueurs pourraient être présents sur une carte d’une largeur de plusieurs centaines ou milliers de kilomètres, dans des parties qui pourraient durer des jours, des semaines ou même des années et qui offriraient la progression et la continuité de véritables saisons et campagnes. Les limites techniques sont réduites de manière exponentielle et les concepteurs de jeux vidéo peuvent se concentrer sur la maximisation du plaisir.

Le fait de permettre au moteur de s’exécuter en nuage signifie aussi que nous pouvons faire évoluer les outils collaboratifs qui sont au cœur du processus de conception actuel. Auparavant, il était préférable qu’un seul développeur travaille sur une carte à la fois afin d’éviter une fusion difficile avec les modifications apportées par d’autres développeurs. Mais avec la bonne conception de moteur, plusieurs concepteurs peuvent se partager cette carte, et des mises à jour simultanées sont possibles au sein d’un environnement réellement collaboratif et créatif. En bref, que vous formiez une équipe de 500 ou de 5 personnes, vous serez en mesure de veiller à l’extensibilité de vos jeux et de créer des expériences immersives, et ce, de manières inédites jusqu’à présent.

Brouiller les frontières entre le jeu et la création

Nous remarquons également que les joueurs ont soif de contrôle créatif. La modification. La diffusion. Les habillages. Le visionnement. Il m’est impossible d’imaginer une plateforme de jeu pour l’avenir qui n’est pas intrinsèquement conçue pour les joueurs qui peaufinent, créent et partagent de manière significative. Mais à l’heure actuelle, modifiez un jeu demande habituellement une grande expérience technique qui frôle parfois le piratage informatique.

Puisque la plateforme de développement de l’avenir gère le pipeline et le flux de production de contenu de jeu dans le nuage, nous pouvons plus facilement et en toute sécurité ouvrir des perspectives puissantes aux joueurs afin qu’ils puissent créer au sein des jeux et des services. Vous pouvez rêver, transformer votre vision en réalité et partager votre création avec vos amis ou le monde entier. Vous pouvez même commercialiser vos idées et vos visions dans la communauté. Pour déverrouiller ce potentiel, nous avons besoin d’un moteur compatible avec l’infonuagique capable d’intégrer des services avec la plus grande fluidité. Vous avez besoin d’une version accessible du jeu et d’une base de données d’actifs modifiables. Vous avez aussi besoin d’un marché commun pour partager et évaluer les créations de joueurs. Des choses qui n’existent pas aujourd’hui, mais que nous tentons de réaliser avec le Projet Atlas.

Les joueurs et les développeurs veulent créer. Nous voulons les aider. En brouillant les frontières entre les créateurs de contenu et les joueurs, nous démocratiserons réellement l’expérience de jeu.

Choix, sécurité et contrôle

Un avenir palpitant se dessine à l’horizon à mesure que nous exploitons progressivement la puissance de l’IA, de l’infonuagique et des données. Une autre réalité qui devient de plus en plus importante dans cette ère hautement numérique est le besoin de veiller à ce que chaque expérience et jeu continuent à être amusants, divertissants et sécuritaires. Une expérience de jeu propulsé par des réseaux est une expérience totalement encadrée par des services connectés, mais une expérience qui nécessite aussi un échange plus important de données et d’informations. Ainsi, il est impératif de protéger les données et la vie privée des joueurs.

Le Projet Atlas est une fois de plus en mesure de donner aux créateurs de jeux les moyens de leurs ambitions. Quand le moteur et les services étaient développés et mis en œuvre séparément, les développeurs devaient gérer et sécuriser des pipelines de données distincts. Avec la plateforme unifiée du Projet Atlas, les créateurs de jeux pourront en toute fluidité déployer des mesures de sécurité, incluant des certificats SSL, des configurations, un chiffrement approprié des données et des correctifs sans période d’indisponibilité, et ce, pour toutes les fonctionnalités au moyen d’une source unique sécurisée. Cela signifie que les créateurs peuvent se concentrer sur ce en quoi ils excellent : créer les meilleurs jeux.

Dans son ensemble, le développement de la technologie derrière le Projet Atlas (augmenter l’extensibilité, offrir une puissance plus grande et accessible, ouvrir les portes de l’IA et rehausser la sécurité) n’est qu’un petit pas vers le futur.

En quoi tout cela est-il différent? Quelques-unes de ces choses existent déjà dans une certaine mesure.

À l’heure actuelle, certaines de ces capacités existent séparément, mais leur utilisation est trop difficile et elles doivent être manuellement connectées et configurées avec l’arrivée de chaque nouvelle capacité. Cette situation entraîne la création d’une myriade de possibilités.

Les coûts d’opportunité peuvent être observés dans la découverte créative, la qualité des jeux et l’innovation. Ces coûts touchent de près les développeurs plus petits et indépendants, pour qui le capital humain est limité. Si vous investissez du temps et des efforts dans un aspect du développement, vous privez un autre aspect de ces efforts. En ce moment, les développeurs doivent consacrer beaucoup de temps à coordonner des services fragmentés. La configuration, l’intégration, la journalisation et la programmation sont des activités très chronophages. Ce sont des ressources et du temps qui auraient pu être consacrés à la création de nouvelles expériences de jeu, de nouveaux concepts, de nouvelles histoires et de nouveaux personnages. Nous éliminons certaines des exigences les plus énergivores d’un point de vue manuel en unissant les capacités de l’IA dans un moteur et des services compatibles avec le nuage à grande échelle. Avec une plateforme intégrée qui veille à ce que le jeu offre une expérience uniforme et fluide, les créateurs de jeux peuvent libérer du temps, des cerveaux et de l’énergie afin de les consacrer à la créativité. Cela signifie qu’il sera plus facile de faire la prochaine grande découverte. Les jeux ne sont pas que de simples logiciels. L’objectif ici est de permettre aux créateurs de jeux de concentrer leurs efforts sur ce qui est le plus important : la création, l’art et le plaisir.

À quoi s’attendre par la suite? Et quand?

Il y a tellement de choses déjà en cours de production pour donner vie au Projet Atlas; vous pouvez être certains que ce projet sera révolutionnaire. EA est formée de douzaines de studios et d’équipes technologiques de renommée mondiale, dans lesquels travaillent certains des plus grands esprits créatifs et techniques de l’industrie. Voilà notre secret. L’ensemble de l’entreprise est unie dans la conception, l’évaluation et le déploiement d’outils de développement, et ce, quotidiennement. Croyez-moi, il s’agit d’un groupe de partenaires aux attentes très élevées que nous ne souhaitons absolument pas freiner. Ils mettent à rude épreuve nos créations, puis les améliorent.

À mesure que nous collaborons de plus en plus avec des partenaires à l’extérieur d’EA pour améliorer la plateforme, nous comptons également sur eux pour partager et échanger des points de vue, et pour nous assurer que la plateforme réponde à leurs besoins. Et comme toujours, nos joueurs continueront d’être des guides qui nous feront part de leurs attentes pour les expériences de jeu du futur.

Sans l’ombre d’un doute, cette aventure s’annonce des plus palpitante et je vous invite à vous joindre à nous. Je vous invite à nous visiter régulièrement pour obtenir des mises à jour périodiques sur ce projet. De plus, si vous aimez créer des jeux, venez travailler avec nous et nous aider à faire du futur une réalité.

J’ai très hâte de voir ce que nous créerons ensemble.

Actualités connexes

Comment signaler des problèmes liés à la toxicité au sein de notre communau…

Electronic Arts Inc.
2019-08-02
EA propose des outils à tous les joueurs permettant de signaler des problèmes liés à la toxicité au sein de notre communauté.

Sommet sur l’établissement de communautés saines

Electronic Arts Inc.
2019-06-13

Unis par le jeu pour Play

Electronic Arts Inc.
2019-06-03
EA verse un don d’un million de dollars pour aider à la création d’un monde plus inclusif
Direction Presse Investisseurs Essais en jeu Mises à jour d'Origin Access Mise à jour des services en ligne facebook twitter youtube instagram twitch Parcourir les jeux À propos Soutien Acheter sur Origin United States United Kingdom Australia France Deutschland Italia 日本 Polska Brasil Россия España Ceska Republika Canada (En) Canada (Fr) Danmark Suomi Mexico Nederland Norge Sverige 中国 대한민국 繁體中文 Mentions légales Contrat Utilisateur Politique relative à la protection des données personnelles et aux cookies (Vos droits en matière de confidentialité)