Battlefield V FIFA 19 Apex Legends Les Sims Anthem Accueil Electronic Arts Accueil Electronic Arts Jeux Actualités À propos d'EA Studios Recrutement Dirigeants Investisseurs Aide Acheter sur Origin Jeux Actualités Aide Forums EA Acheter sur Origin EA Access Recrutement Newsletter

S'abonner et économiser

S'abonner à EA Access S'abonner à Origin Access
S'abonner à EA Access S'abonner à Origin Access

Firestorm : la dernière escouade en vie

Criterion Games nous parle du développement du mode battle royale de Battlefield V

Behind Closed Doors

Firestorm*, l'expérience battle royale tant attendue de Battlefield V, débarque le 25 mars. Nous nous sommes entretenus avec des développeurs de Firestorm, qui nous ont expliqué comment ils sont parvenus à créer un mode qui respecte l'essence de Battlefield tout en apportant quelque chose de neuf dans le monde du battle royale.

 

Dans Firestorm, les enjeux sont énormes, car vous n'avez qu'une vie. L'absence de réapparition, l'anneau de feu destructeur et l'idée stressante que le prochain combat sera peut-être le dernier font monter la tension au fil de la partie. Cependant, comme tous les soldats n'ont qu'une vie, ils ont tous une chance de faire partie des derniers survivants. Pour atteindre cet objectif, ils pourront utiliser tout un arsenal d'armes à feu ainsi que des renforts et des véhicules.

De base, Battlefield V est un jeu de tir intense où la moindre balle peut vous stopper dans votre élan. Criterion Games, l'équipe derrière Firestorm, avait hâte d'augmenter la pression avec ce nouveau mode de jeu.

"Si vous jouez en solo et vous retrouvez seul dans cet immense environnement, nous voulons que vous ayez peur, que vous soyez intimidé", explique Steve Uphill, directeur artistique studio chez Criterion Games.

En accentuant le sentiment d'isolation du joueur, l'immense carte de Firestorm peut rapidement accroître la pression. La carte est environ 10 fois plus grande que Hamada, l'une des cartes les plus vastes de la licence Battlefield . John Stanley, concepteur de jeu senior, estime que la taille gigantesque du monde de Firestorm favorise les moments "typiquement Battlefield".

"Il peut y avoir de grandes variations au niveau des combats. Il vous arrivera d'être plongé dans l'action, puis de vous retrouver seul avec votre escouade dans un lieu dégagé. Là, la tension est à son paroxysme, nous dit Stanley. Et lorsqu'un combat commence avec une explosion ou un tir d'artillerie, vos sens sont complètement chamboulés."

Criterion Games n'a négligé aucun détail pendant la conception du monde stressant et hostile de Firestorm. Même les éléments indissociables du genre battle royale, comme l'anneau qui se ressert, ont eu droit à un traitement spécial.

À l'image de nombreux autres battle royale, il y a dans Firestorm un "anneau" qui se ferme petit à petit sur le centre de la zone pour favoriser les rencontres entre les joueurs. Mais ici, cet anneau fait monter la pression.

"L'anneau de feu est un élément de gameplay important, précise Uphill. Au début, nous avions conçu des murs assez lambda, mais nous nous sommes dit qu'il valait mieux quelque chose de plus menaçant, qui accentuerait la tension."

"Sur les plans graphique et sonore, ce mur de feu en jette, et en plus, il détruit tout sur son passage. Si vous êtes à l'intérieur d'une maison ou coincé dans un bâtiment, vous ne vous dites pas seulement : "Bon, je vais prendre des dégâts." Là, tout s'écroule autour de vous", explique Stanley. 

Malgré cette dimension surréaliste, la licence Battlefield a toujours cherché à insuffler du réalisme dans ses représentations des conflits. Réaliser un battle royale en respectant cette condition a représenté un défi très particulier pour l'équipe.

"Un jeu Battlefield se doit d'être crédible et authentique, et nous savions que ça allait être difficile de retranscrire cela dans un battle royale, avoue Uphill. Nous étions conscients que nous ne devions pas créer un parc d'attractions ou quelque chose qui fasse trop "jeu vidéo". Ça ne se serait pas incorporé dans le jeu principal. Nous avons donc cherché un équilibre entre ce qui fonctionne bien au niveau du gameplay et l'authenticité de Battlefield."

Pour proposer des zones uniques et variées aux joueurs, l'équipe de Battlefield a conçu un environnement diversifié inspiré de paysages norvégiens. Ainsi, elle a pu insuffler l'authenticité de lieux réels tout en proposant de la diversité sur la carte. 

"Nous n'avions pas l'intention de créer une carte de battle royale traditionnelle axée sur un biome unique comme un désert, une prairie verdoyante ou un paysage enneigé, nous raconte Uphill. Nous voulions de la variété, comme on en voit dans des jeux en monde ouvert." "La Norvège était une bonne idée, car on y trouve des zones enneigées, de nombreuses côtes et des régions plus désertiques, précise Christian Bense, directeur artistique.

Nous avons mené beaucoup de recherches sur ce pays pour rendre cette carte crédible. Dans de nombreux battle royale, vous avez un parc d'attractions d'un côté, un château de l'autre… Nous, nous avons voulu reproduire un petit coin de Norvège."

Les véhicules sont une autre marque de fabrique de la licence Battlefield. Que ce soit pour le combat ou le transport, de nombreux engins sont présents dans Firestorm.

"Chaque zone comporte de nombreux véhicules que les joueurs peuvent essayer, nous dit Bense. Nous avons même incorporé un Schwimmwagen, un véhicule amphibie équipé d'une mitrailleuse et dont le nom signifie : voiture qui nage."

Si les joueurs veulent mettre la main sur des véhicules plus puissants comme le Panzer IV, ils devront surmonter certains obstacles.

"Ces redoutables véhicules de combat sans enfouis dans des bunkers répartis sur la carte, explique Stanley. Il faut ouvrir deux énormes portes pour les atteindre. Lorsque vous ouvrez les portes d'un bunker, une alarme retentit, et vous savez que dans un battle royale, il vaut mieux ne pas trahir sa présence. Il faut donc ouvrir ces portes le plus rapidement possible."

Des véhicules historiques au souci du détail, il est évident que Firestorm possède l'ADN de Battlefield. Mais si ce mode se veut sérieux, pourquoi y a-t-il des tracteurs ?

"De nombreux véhicules de Firestorm ne sont pas présents dans le jeu de base, et nous voulions introduire autre chose que des engins militaires, nous dit Uphill. En ajoutant des tracteurs, nous avons allégé cette expérience éprouvante. Lorsque vous apercevez un tracteur, c'est plutôt drôle et ça détend l'atmosphère. Vous pouvez même vous amuser à remorquer un canon antiaérien ou antichar et à vous pavaner avec vos amis."

______________________

Pour plus d'informations sur Battlefield, rendez-vous sur son site.

Pour ne rien manquer de l'actualité EA :  lisez notre blog, suivez-nous sur  Twitter et  Instagram et aimez notre page  Facebook.

*UNE CONNEXION PERMANENTE À INTERNET PEUT ÊTRE REQUISE

Actualités connexes

Modification de notre organisation en réaction à de nouveaux défis

Electronic Arts Inc.
26 mars 2019
Message d'Andrew Wilson, PDG

Tat Gor : le visage de FIFA à Hong Kong

Electronic Arts Inc.
13 mars 2019
Entretien avec Tat Gor, streamer FIFA, au sujet de son amour des jeux et de ses réflexions sur FIFA 19

Bientôt dans Origin Access, mars 2019

Electronic Arts Inc.
7 mars 2019
Des nouveautés dans The Vault, un look stylé en jeu et plus encore
Bibliothèque de jeux Jeux gratuits Actualités Tests de jeux Studios Mises à jour Origin Access facebook twitter youtube instagram twitch Parcourir les jeux Dernières nouvelles Aide Forums EA À propos Recrutement United States United Kingdom Australia France Deutschland Italia 日本 Polska Brasil Россия España Ceska Republika Canada (En) Canada (Fr) Danmark Suomi Mexico Nederland Norge Sverige 中国 대한민국 Mentions légales Mises à jour des services en ligne Contrat Utilisateur Politique relative à la protection des données personnelles et aux cookies (Votre droit à la confidentialité)